Elaborer votre projet professionnel

Elaborer votre projet professionnel

Valoriser l’entretien professionnel

Tous les salariés doivent bénéficier, au moins tous les deux ans, d’un entretien professionnel axé sur leurs perspectives d’évolution professionnelle, l’entretien professionnel, à ne pas confondre avec l’entretien d’évaluation. Temps d’échange privilégié avec l’encadrant, l’entretien professionnel permet au salarié :

  • de revenir sur son parcours dans l’entreprise, les formations suivies, les certifications obtenues ;
  • de faire le point sur ses compétences ;
  • d’exprimer ses souhaits, ses désirs de changement ;
  • de s’informer sur les dispositifs d’aide à l’élaboration d’un projet professionnel et les  possibilités d’accès à la formation et aux certifications ;
  • d’envisager une évolution professionnelle et de réfléchir aux moyens de la mettre en œuvre : bilan de compétences, formation, mobilité, attributions de nouvelles missions, etc. ;
  • de recueillir des informations sur les projets de son entreprise, ses besoins, ses attentes et l’évolution prévisible de son emploi.

L’entretien professionnel est systématiquement proposé à l’issue de certaines périodes d’absence ou de réduction d’activité. Tous les six ans, il doit inclure un bilan du parcours professionnel du salarié.

NOUVEAU

La loi du 5 septembre 2018 pour la « liberté de choisir son avenir professionnel » introduit de nouvelles dispositions pour l’entretien professionnel :

  • L’employeur doit ainsi donner des informations sur l’activation du CPF (compte personnel de formation), les abondements qu’il est susceptible de financer et sur le conseil en évolution professionnelle (CEP).
  • Cet entretien peut avoir lieu à l’initiative du salarié à une date antérieure à la reprise de poste (ce qui, auparavant, n’était possible, qu’avant la fin d’un congé parental d’éducation).
  • Dans une entreprise d’au moins 50 salariés, si le salarié n’a pas bénéficié, les six dernières années, des entretiens professionnels tous les deux ans et d’une formation non obligatoire, l’employeur doit abonder le compte personnel de formation qui sera crédité de 3000 euros.
  • Un accord de branche ou d’entreprise peut aménager l’entretien professionnel.

Evaluer ses compétences avec e-Cographic

e-Cographic est une plate-forme interactive d’évaluation des connaissances et des savoir-faire dans les métiers de la Communication graphique. Accessible gratuitement en ligne, sur le site agefospme-cgm.cblue.be, elle permet à ses utilisateurs de s’évaluer grâce à des QCM régulièrement mis à jour.

L’évaluation s’effectue par rapport à l’un des six domaines proposés (technologies, prépresse, impression, façonnage, relation-client, transversaux) et/ou l’un des CQP du secteur dont les référentiels sont intégrés dans e-Cographic.

e-Cographic aide les salariés à :

  • évaluer leur niveau de compétences ;
  • identifier leurs besoins de formation  ;
  • tester régulièrement leurs connaissances.

Les salariés peuvent utiliser e-Cographic seuls, accompagnés par un référent en entreprise. Les résultats obtenus peuvent donner lieu à un échange avec l’encadrement et déboucher sur un parcours de formation.

Valider les acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est l’opportunité donnée à tout salarié, quels que soient son âge et son niveau de formation, d’accéder à une certification (diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle) sans obligatoirement suivre une formation. Il lui suffit de justifier d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la qualification visée.

La VAE permet de faire reconnaître et de valoriser les connaissances et savoirs accumulés au fil du temps, à l’occasion d’activités salariées ou non salariées (mandats syndicaux, vie associative, etc).

Le décret n°2014-1354 du 12 novembre 2014 précise le périmètre et le contenu des actions de préparation à la validation des acquis de l’expérience. L’accompagnement débute dès que le dossier de demande de validation a été déclaré recevable et prend fin à la date d’évaluation par le jury.

Chaque candidat à une VAE peut ainsi :

  • progresser vers un nouveau poste et des responsabilités accrues ;
  • accéder à une formation nécessitant des pré-requis en termes de diplôme ;
  • entretenir son employabilité et préparer une reconversion vers d’autres activités ou un nouveau métier.

La VAE peut s’effectuer dans le cadre d’un congé de formation, du plan de formation de l’entreprise ou du Compte personnel de formation. Elle peut aussi s’articuler avec une période de professionnalisation. Tout candidat à une VAE doit obligatoirement bénéficier d’un accompagnement.

Quel financement ?

La prise en charge des dépenses liées à la VAE (frais d’inscription, frais de jury, etc) et la rémunération éventuelle du candidat peuvent être assurées :

  • par le FONGECIF (Fonds pour la gestion du congé individuel de formation), quand la VAE est à l’initiative du salarié ;
  • par AGEFOS PME – CGM, par le biais du Compte personnel de formation ;
  • par AGEFOS PME – CGM ou l’entreprise, quand le projet est porté conjointement par l’entreprise et le salarié.

Bénéficier d’un bilan de compétences

Le bilan de compétences est une démarche individuelle qui permet à un salarié de faire le point sur ses compétences et de construire un projet professionnel.

Il s’effectue pendant ou en dehors du temps de travail, à l’initiative du salarié ou de l’employeur et il est toujours conduit par un prestataire spécialisé extérieur à l’entreprise.

Lorsque le bilan de compétences se déroule sur le temps de travail, le salarié doit demander un congé de 24 h à son employeur. Si l’employeur propose le bilan de compétences au salarié, il doit obtenir son accord.

Quel financement ?

Si le bilan de compétences est à l’initiative du salarié,  le Fonds pour la gestion du congé individuel de formation (FONGECIF) peut financer tout ou partie des frais.

L’employeur qui le propose à son salarié prend les frais en charge dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.

Ma Learning Fab : se former avec le numérique

Conçue en partenariat avec l’IDEP* et l’UNIDIS*, Ma Learning Fab est une plateforme de formation digitale entièrement dédiée aux secteurs de la communication graphique et des multimédias et du papier-carton.

Chacun, salarié, jeune, demandeur d’emploi, peut accéder librement à cet espace innovant qui s’appuie sur de nouvelles pratiques pédagogiques et ainsi devenir acteur de sa formation.  

Plusieurs modules, les « Essentiels de l’impression et du papier carton », sont disponibles. Conçus par des organismes de formation et des centres de formation d’apprentis des deux branches, ils synthétisent les savoirs de base.

 Pour accéder à la plateforme, rendez-vous sur le site www.malearningfab.fr

 

*IDEP : Institut de développement et d’expertise du plurimédia

**UNIDIS : Union inter-secteurs papier carton pour le dialogue et l’ingénierie sociale.

Conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un dispositif d’accompagnement gratuit, personnalisé, proposé en toute confidentialité aux actifs souhaitant faire le point sur leur situation professionnelle et, s’il y a lieu, élaborer et formaliser un projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité).

Tout salarié peut de sa propre initiative et sans demander l’accord de son employeur, bénéficier de ce dispositif. Le CEP s’appuie sur une offre structurée en trois niveaux :

  • Un accueil individualisé, permettant au bénéficiaire d’analyser sa situation professionnelle, de décider de la poursuite ou non de ses démarches et d’identifier les acteurs susceptibles de l’y aider ;
  • Un conseil personnalisé, visant à définir son projet professionnel ;
  • Un accompagnement à la mise en œuvre du projet.

L’accompagnement proposé dans le cadre du CEP est réalisé sur le temps libre, sauf dispositions particulières prises dans un accord de branche ou d’entreprise.

L’APEC (Association pour l’emploi des cadres) est chargée de proposer le CEP aux cadres. De nouveaux opérateurs régionaux, sélectionnés par appel d’offres, seront amenés à dispenser le CEP aux salariés non cadres. Jusqu’à leur désignation, au plus tard le 31 décembre 2019, les Fongecif continueront à assurer le CEP.

Quel financement ?

Cette prestation est gratuite pour le bénéficiaire.

Votre conseiller(ère) formation et votre assistant(e) administratif(ve) dédié(e) sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre démarche. N’hésitez pas à les contacter.

 

Informations en région

Accédez à l’actualité et aux contacts de votre région.

accéder à la carte
haut de page
connexion