Sérigraphie : deux nouveaux CQP bientôt disponibles en centre de formation

En collaboration avec AGEFOS PME – CGM, FESPA France1, vient de créer deux nouveaux Certificats de qualification professionnelle (CQP) 

–       Imprimeur numérique grand format :  vérification du dossier et des éléments reçus, paramétrage des fichiers pour l’impression, vérification, préparation du support à imprimer, préparation de la machine et de ses composantes et lancement de l’impression et de la découpe, surveillance et ajustement des réglages en cours de production, entretien de l’imprimante et du poste de travail.

–       Applicateur de films adhésifs et de produits imprimés : préparation d’un chantier d’application ou d’installation chez un client, organisation et conduite des chantiers d’application ou d’installation chez les clients, préparation du support et application de films adhésifs, installation d’habillage ou décoration, pose de supports imprimés, transmission informations et consignes.

Ces CQP sont actuellement en cours d’enregistrement au RNCP2. Ils permettront de développer et de certifier les compétences des salariés dans les métiers de la branche des Industries de la Sérigraphie et des procédés d’impression numérique connexes.

Un audit visant à sélectionner les centres de formation habilités est en cours et la liste sera annoncée fin mai 2018. Ils pourront alors proposer ces deux CQP dans leur offre de formation.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Fespa France.

Tél. : 01 44 08 64 22

contact@fespa-france.fr

1 Organisation réunissant les professionnels de la Sérigraphie et de l’impression numérique grand format

2 Répertoire national des certifications professionnelles

 

Développez les compétences de vos collaborateurs avec le CQP technico-commercial

A partir de septembre 2018, Audigny Formation et Ellipse formation, en partenariat avec AGEFOS PME – CGM, vous proposent de former un futur collaborateur en Contrat de professionnalisation pendant 12 mois au sein de votre équipe technico-commerciale.

Conçue sur-mesure, cette formation en alternance à haute valeur ajoutée est encadrée par des experts des Industries graphiques et du Routage. Elle s’appuie sur une pédagogie active : jeux de rôles, études de cas, simulations… Au total, l’étudiant aura passé près de 75% du temps en entreprise.

Au-delà des connaissances techniques, la formation vise à développer le savoir-faire et le savoir-être de votre futur collaborateur. Celle-ci aborde cinq grandes thématiques :  

  • Technique (chaîne graphique, impression traditionnelle et numérique…) ;
  • Vente : les fondamentaux et sur les réseaux sociaux (relation client, marketing…) ;
  • Informatique (découverte Windows et Mac, prise en main Outlook…) ;
  • Performances personnelles (prise de notes, mieux se connaître…) ;
  • Communication (améliorer la performance de sa communication, gérer les situations conflictuelles…).

Ce cursus est validé par un Certificat de qualification professionnelle (CQP). Inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), les CQP sont reconnus par l’ensemble des entreprises de la filière.

Audigny Formation et Ellipse formation mettent à disposition leur savoir-faire pour vous présenter des candidats correspondant à leurs critères et vous accompagner dans les démarches administratives du dossier.

Lieu de la formation :

8 cité joly

75011 Paris

Formations visant l’obtention d’un CQP relevant du secteur des Industries graphiques Forfait horaire

A noter :

Les frais pédagogiques sont entièrement et directement pris en charge par AGEFOS PME – CGM. Le forfait alloué est de 35 € pour des actions Impression – Finition et de 30 € pour les autres.

Pour en savoir plus, contactez Ellipse formation – Audigny Formation

Tél. : 01 43 97 07 78

Port. : 06 82 76 80 84

Retrouvez les données statistiques Emploi et formation de votre région en ligne

AGEFOS PME – CGM vient de publier l’édition 2018 des « Statistiques régionales Emploi Formation dans les secteurs de la Communication graphique » (données 2017). Chaque tableau de bord régional aborde quatre sujets en détails :

  • Le nombre d’établissements et de salariés, par branche, département et taille d’entreprises,
  • Le profil des salariés, par profession et catégorie socioprofessionnelle, sexe et âge,
  • La formation initiale (nombre d’apprentis et de lycéens par diplôme),
  • La formation continue (Plan de formation, Période de professionnalisation, Contrat de professionnalisation) avec le nombre de stagiaires, les types de formation suivis et leur durée.

Les douze fascicules « Statistiques régionales Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique » sont disponibles sur le site  www.agefospme-cgm.fr rubrique Observatoire. 

Un label RSE pour les Industries graphiques

La RSE ou responsabilité sociétale des entreprises regroupe l’ensemble des pratiques mises en place par les entreprises dans le but de respecter les principes du développement durable (social, environnemental et économique). Elle s’impose dans les grandes entreprises, soumises à une réglementation spécifique, mais aussi dans les plus petites, questionnées en la matière par leurs grands donneurs d’ordre. Parallèlement le gouvernement, à travers le projet de loi PACTE, envisage d’étendre l’objet social de l’entreprise à des aspects sociaux et environnementaux.

Dans ce contexte, la branche des Industries graphiques souhaite aider ses entreprises à s’engager dans une démarche RSE, qui, appréhendée de manière proactive et anticipée, peut apporter de réels bénéfices : structuration de l’organisation interne, augmentation de l’engagement et de la performance de l’équipe, amélioration de l’image et de l’attractivité, crédibilité auprès des partenaires financiers et bien entendu positionnement commercial.

La branche a donc élaboré, en partenariat avec ses parties prenantes dont de grands donneurs d’ordre, et avec la supervision méthodologique de l’AFNOR1, un référentiel de labellisation RSE spécifique au secteur. Progressif et accessible à tous, ce label est structuré autour de douze thématiques à adresser par l’entreprise, comme par exemple la gestion des compétences, l’innovation ou encore la réduction de l’impact environnemental de la production. Les organismes de branche, dont l’IDEP2, gestionnaire du label, et AGEFOS PME – CGM appuieront ces démarches par des modèles et outils, une assistance méthodologique sur le terrain, une offre de formation spécifique.

Pour en savoir plus :

Valérie Bobin Ciekala, responsable du développement de la RSE sectorielle à l’IDEP, se tient à votre disposition pour vous présenter en détail ce nouveau label.

Mail : v.bobin@com-idep.fr

Tèl. : 06 07 03 18 39

1 Association française de normalisation

2 Institut de développement et d’expertise du plurimédia

 

 

 

Réforme de la formation professionnelle : le « big bang »

La formation professionnelle continue va connaître une nouvelle transformation en profondeur. Le 5 mars 2018, Muriel Pénicaud, ministre du travail, a exposé les grandes lignes du projet de loi « projet pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Retour sur les points marquants.  

  • Le Compte personnel de formation (CPF) sera monétisé en euros, alimenté à raison de 500 euros par an, crédités jusqu’à un plafond de 5000 euros. Il pourra être porté à 800 euros par an pour les moins qualifiés avec un plafond de 8000 euros.
  • Le CPF de transition va se substituer au Congé individuel de formation. Il devra concerner une formation inscrite au RNCP ou un CQP/CQPI. Ces heures pourront faire l’objet d’abondements.
  • Les TPE-PME de moins de 50 salariés recevront une aide de solidarité financière des grandes entreprises pour faciliter l’accès de leurs salariés à la formation. Un système de mutualisation via une contribution de l’ensemble des entreprises pourra financer le plan de formation.
  • Une agence nationale « France Compétences » sera constituée et remplacera le FPSPP, le Cnefop et le Copanef. Elle sera composée de trois collèges : partenaires sociaux, Etat et régions. Ses missions seront de réguler la qualité au niveau de la certification des CFA, des organismes de formation et les prix de la formation.
  • Les taux des contributions des entreprises regrouperont la contribution à la formation continue et celle de l’apprentissage :

-1,23% de la masse salariale brute, comprenant 0,68% réservé au développement de l’alternance pour les entreprises de moins de 11 salariés ;

     – 1,68% de la masse salariale brute pour les entreprises de 11 salariés et plus dont 0,68% réservé au développement de l’alternance et 0,30% consacré au financement de la formation des demandeurs d’emploi.

  • Ces contributions seront dorénavant collectées par l’Urssaf. Les OPCA ne seront plus collecteurs et deviendront des « opérateurs de compétences » qui financeront uniquement le plan de formation des TPE-PME, les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation.

Le Pouvoir d’apprendre : la filière graphique comme voie d’excellence !

Un panel de métiers large et diversifié

Face au besoin de main d’œuvre, notamment en production, AGEFOS PME – CGM déploie une vaste campagne de communication sur l’apprentissage sur 3 ans afin d’attirer de nouveaux talents.

Objectif : susciter les vocations ! Pour cela, le premier champ d’action est d’accroître la notoriété des métiers de la Communication graphique, afin d’attirer les jeunes vers les entreprises de notre secteur qui ont un besoin urgent de conforter et diversifier les compétences.

« Donnons aux jeunes le pouvoir et l’envie de découvrir et d’apprendre des métiers passionnants pour que demain ils puissent devenir à leur tour les ambassadeurs de la filière », explique M. Bernard Trichot, Directeur d’AGEFOS PME – CGM.

Il s’agit donc de faire évoluer durablement l’image du secteur, montrer qu’il se restructure et proposer des voies d’avenir aux nouvelles générations en recherche d’excellence. Il est urgent de changer le regard des jeunes car les débouchés existent ! Prépresse, Imprimerie, Sérigraphie, Routage, Façonnage, 5 familles de métiers qui proposent une gamme diversifiée d’emplois : opérateur PAO, conducteurs de machine à imprimer, conducteur de plieuse, agent de routage, technico-commercial des Industries graphiques… Véritable tremplin vers l’emploi, l’apprentissage est un dispositif gagnant – gagnant.

Une nouvelle dynamique amorcée

Pour la première fois depuis 10 ans, le nombre d’apprentis est en hausse avec 804 jeunes en 2017, soit 14 de plus qu’en 2016 (+1,7%). Cette amélioration, qu’il faut amplifier, résulte de l’investissement important des équipes des 17 Centres de formation des apprentis (CFA). Elles réalisent un travail exceptionnel de suivi et d’accompagnement des élèves durant leurs cursus, qu’il faut souligner. Dans notre secteur d’activité, le taux de rupture des contrats est très faible. Seuls 8 % des contrats ont été rompus en 2017/2018, soit quatre fois moins que dans l’industrie. Cet encadrement de qualité débouche sur une bonne insertion dans la vie active : 60 % des apprentis ont un emploi, sept mois après la fin de leur contrat, dont la moitié en CDI.

En parallèle, un nouveau référentiel pour le BTS Etudes de réalisation d’un produit plurimédia a été instauré à la rentrée 2017. Les CFA projettent que ce diplôme devienne plus attractif pour les jeunes et les entreprises, avec une connaissance approfondie de l‘ensemble de la chaîne graphique et du cross média. Les jeunes diplômés seront plus polyvalents, hautement qualifiés, capables de s’adapter à des projets variés en production graphique, production imprimée ou en communication.

Des avantages pour l’employeur

Le contrat d’apprentissage est aussi un investissement précieux pour l’entreprise, qui lui permet de se doter progressivement de compétences qui lui seront nécessaires à moyen terme. De ce fait, il remédie aux difficultés de recrutement rencontrées dans les secteurs de la Communication graphique particulièrement. Financièrement, de nombreuses aides sont proposées : exonération de cotisations sociales, prime à l’apprentissage, aide au recrutement…

Une campagne multicanale

Amorcée en juin 2017 avec un spot radio sur NRJ, la campagne prévoit un ensemble d’outils de communication notamment avec un site internet dédié lepouvoirdapprendre.fr, une affiche de campagne, des vidéos, une présence active sur les réseaux sociaux, une campagne de cartes postales publicitaires, des relations presse, une participation renforcée dans les manifestations pour l’emploi, telles que les journées portes ouvertes ou les salons étudiants.

En quelques chiffres

  • 804 apprentis qui préparent des diplômes du CAP au diplôme d’ingénieur (BAC +5)
  • 17 CFA
  • 54 sections réparties en France forment des apprentis aux métiers de la Communication graphique et des multimédias

 

 

haut de page
connexion